La part des 60 ans ou plus dans la population va augmenter considérablement dans les années à venir. Cette population nécessite une attention toute particulière d’autant plus qu’elle est souvent touchée par l’isolement.

70 % des personnes bénéficient d’un service de portage de repas car elles ne peuvent plus assurer elle-même la confection de leurs repas ou même de faire les courses. Mais pour certain il s’agit simplement d’un confort et non d’une incapacité. Le choix du portage de repas peut aussi être ponctuel (après une hospitalisation).

Le prix d’un repas livré est à définir en fonction du coût de vos matières premières, du coût de transformation, des charges et de la livraison. Il faut également tenir compte du revenu moyen de la clientèle cible.

A l’heure actuelle, une grande partie de ce marché est détenu par les collectivités locales qui font appel aux cuisines centrales pour la préparation des repas. Les entreprises de service à domicile sont également fortement présentes sur le marché. L’intérêt du statut de service à la personne réside dans les avantages fiscaux prévu par la loi Borloo (tva réduite à 7 %, 50 % de crédit d’impôt sur le montant des services). L’agrément « service à la personne » reste bien entendu facultatif pour réaliser du portage de repas. Cependant on observe que la moitié des services de portage de repas ne sont pas soumis à concurrence, puisqu’ils sont les seuls positionné sur ce secteur, cela est d’autant plus vrai en zone rurale. De même, les plus de 60 ans sont tout spécialement attachés au savoir-faire et à la qualité proposée par les artisans.

Il peut être parfois difficile pour un artisan seul de mettre en place un système de livraison à domicile de repas. De nombreuses contraintes matérielles et logistiques peuvent avoir raison de la plus forte des motivations. C’est pourquoi il peut être judicieux de s’associer avec d’autres artisans ayant les mêmes ambitions. N’hésitez pas à en parler autour de vous et à votre Chambre de métiers.